20. Personnel communal

Respecter le personnel communal et s’appuyer sur sa compétence pour moderniser l’action municipale.

 

Ce que vous nous avez dit 

Aujourd’hui, le personnel municipal subit une gestion des ressources humaines qui s’apparente parfois à de la maltraitance. Les réorganisations hasardeuses se multiplient, la direction administrative est instable et les promotions de carrières ne sont pas transparentes. Certains agents subissent des pressions inacceptables.

 

Nos propositions

  • Respecter des règles régissant la fonction publique territoriale pour le recrutement et le déroulement de carrière des agents communaux.

 

  • Lancer les Assises de la fonction publique territoriale pour un dialogue social rénové et apaisé. Il s’agira de moderniser les relations entre l’administration communale, les organisations syndicales et les élus grâce à un dialogue social rénové et apaisé. Le mal-être au travail et les conflits pourraient être évités si les représentants du personnel étaient davantage respectés et consultés. Les risques psycho-sociaux et la souffrance au travail seront enfin pris en considération.

 

  • Privilégier le recrutement d’agents titulaires de la fonction publique, le recrutement de contractuels redevenant l’exception.

 

  • Résorber l’emploi précaire au sein des services municipaux.

 

  • Assurer le plein accès à la formation continue.

 

  • Porter la responsabilité de nos politiques et de l’action communale, sans se défausser sur le personnel municipal.

 

  • Etablir un dialogue social rénové en organisant avant la fin de l’année 2014 des assises du dialogue social en concertation avec les organisations représentatives du personnel.

 

  • Faire jouer pleinement leur rôle au comité technique paritaire (CTP) et au comité d’hygiène, de sécurité et des conditions de travail (CHSCT).

 

  • Mettre en place une cellule de veille sur la maltraitance et la souffrance au travail.

 

  • Rétablir les moyens nécessaires au bon fonctionnement quotidien des services.

 

  • Associer les employés municipaux à l’élaboration du budget communal et aux décisions qui les concernent.