Est Ensemble a voté son budget 2014

Est Ensemble a voté son budget 2014

Tony Di Martino, conseiller communautaire, a assisté au dernier Conseil Communautaire d’Est Ensemble qui s’est réuni hier, mardi 11 février 2014, (en l’absence une nouvelle fois du Maire de Bagnolet, Marc Everbecq, et de son premier adjoint, Laurent Jamet), et a adopté son budget pour l’exercice 2014.
Ce budget était le dernier de l’actuelle mandature et il a été approuvé par l’ensemble des élus de Gauche.
Compte tenu des transferts de compétences et d’équipements intervenus, Est Ensemble consacrera des moyens importants aux équipements de Bagnolet, tant en Fonctionnement qu’en Investissement.

En voici quelques illustrations:
Fonctionnement :
Conservatoire de Musique : 32 245 euros
Conservatoire de Danse : 15 500 euros
Cin’hoche : 94306 euros
Piscine : 108567 euros
Plan Local d’Insertion intercommunal : 230 000 euros

Investissement
– conservatoire de musique (reprise des peintures du hall d’accueil, des locaux administratifs et du vestiaire, réfection partielle des toitures terrasse,..) : 304 600 euros
-Cin’hoche : 89 000 euros;
-Piscine : 115 000 euros
-Maison de l’Emploi : 15 000 euros.
– participation à la ZAC Benoit Hure : 1,2 Millions d’Euros

Une somme de 40 000 euros (inscrite depuis… 2012…) concerne d’ailleurs des études pour la réalisation du Téléphérique entre Gallieni et La Noue : il va de soi que ce projet ne constitue absolument pas une priorité alors que nos services publics manquent de tout!

Des décisions importantes pour notre vie quotidienne sont prises par la communauté d’agglomération Est Ensemble. Il est donc très important que nos représentants s’y investissent et défendent les intérêts de notre ville. Hélas, ça n’a pas été le cas du Maire sortant. Si on peut se satisfaire des financements obtenus, il est évident que nous aurions pu obtenir bien plus avec un Maire présent pour défendre les intérêts de sa ville. Celui-ci a été absent pendant plus d’un an et demi au sein des différentes instances (Bureau communautaire, comité des Maires, Conseil Communautaire), alors que des décisions stratégiques devaient être prises.

Une meilleure redistribution du produit de l’impôt, des moyens mieux mutualisés afin de réaliser des économies ou encore des financements dans le cadre du Grand Paris et du Contrat de développement territorial auraient pu être négociés et obtenus. Hélas, le Maire sortant a préféré la politique de la chaise vide. Les absents ont toujours tort.

Est Ensemble est un très bon outil de coopération dont Bagnolet peut grandement profiter mais les Bagnoletaises et les Bagnoletais ont besoin d’un Maire qui y soit présent et investi pour porter leurs intérêts.