Bagnolet, 4e ville la plus endettée de France, il est temps de réagir !

Bagnolet, 4e ville la plus endettée de France, il est temps de réagir !

DEPUIS 11 ANS, LA GESTION DÉSASTREUSE DE LA MUNICIPALITÉ SORTANTE A CONDUIT BAGNOLET A DEVENIR LA 4ème VILLE LA PLUS ENDETTÉE DE FRANCE ! IL EST ENCORE TEMPS DE RÉAGIR 

Quelle est la situation financière actuelle de la ville ?

  • Notre ville est très endettée.

Autant dire la vérité : notre situation financière n’est pas saine. En effet, le maire sortant et son équipe nous ont endettés à hauteur de 3 300 euros par habitant, ce qui représente une dette d’environ 15000 euros par famille. C’est 3 fois plus que dans des villes de taille comparable. Bagnolet est devenue la 4e ville la plus endettée de France !

 

  • Les impôts municipaux ont beaucoup augmenté et sont très injustes.

Les impôts locaux ont connu une progression très inquiétante : le maire les a augmentés de 10% !

Par ailleurs, à la différence de toutes les communes voisines, la municipalité de Bagnolet ne pratique aucune politique d’abattement pour les personnes de condition modeste ou pour les personnes handicapées. Par ailleurs, les aides pour les familles nombreuses sont plus faibles qu’ailleurs.

 

Il est urgent d’assainir les finances municipales dans la justice sociale.

  •  Nous utiliserons l’argent public de façon rigoureuse, transparente et efficace

Alors que les fins de mois sont difficiles pour tout le monde, le maire a l’obligation d’utiliser l’argent public, toujours issu de nos impôts, de la meilleure manière possible. Ce n’est pas le cas à Bagnolet ! Avec la municipalité sortante, tous les budgets dérapent sans aucune explication. L’école Joliot-Curie a finalement coûté 35 millions d’Euros alors que le maire sortant et son équipe annonçaient au départ un coût de 18 millions. Comment est-ce possible ? Par exemple, le nouveau collège de Montreuil qui accueille 600 élèves et qui comprend un gymnase, coûte beaucoup moins cher : 27 millions d’euros. C’est d’autant plus honteux que de nombreux élèves doivent étudier dans des locaux très vétustes ou trop petits, comme dans les écoles Jean Jaurès ou Jules Ferry, par exemple.

De la même façon, le projet pharaonique du centre administratif a finalement coûté 40 millions d’euros alors que le maire sortant et son équipe annonçaient au départ un coût de 21 millions. Pourtant, les employés municipaux dénoncent des locaux inadaptés. C’est inacceptable.

Dès son arrivée aux responsabilités, l’équipe d’un Nouveau Souffle pour Bagnolet, emmenée par Tony Di Martino, mettra en place une gestion rigoureuse, transparente et efficace de l’utilisation de nos impôts. Un audit financier sera lancé pour connaître exactement nos marges de manœuvres financières. Les terrains municipaux ne seront plus bradés aux promoteurs immobiliers, comme c’est le cas aujourd’hui. Les subventions aux associations seront attribuées par une commission qui décidera dans la transparence à partir de critères connus de tous. Enfin, nous mettrons fin aux dépenses inutiles comme la web TV qui aurait pu nous coûter plus de 500.000 euros !

  • Les impôts n’augmenteront pas et seront plus justes.

Le maintien de notre pouvoir d’achat est une préoccupation quotidienne. C’est la raison pour laquelle, Tony di Martino et son équipe s’engagent, grâce à une gestion responsable, à ne pas augmenter les impôts pendant 6 ans. Par ailleurs, Bagnolet est une ville populaire. Il est donc indispensable de mettre plus de solidarité dans nos impôts locaux grâce à des abattements plus justes, notamment en faveur des personnes handicapées, pour leur permettre de payer moins d’impôts.

  • Nous réduirons notre dette et ferons appel aux financements auxquels nous avons droit

Nous devons enfin nous attaquer à notre dette en la renégociant avec les banques. Il faut en finir avec les emprunts toxiques. Dès son arrivée aux responsabilités, Tony Di Martino s’engagera personnellement sur ce dossier. Enfin, grâce à un meilleur partenariat avec la communauté d’agglomération Est Ensemble, le conseil général, le conseil régional etl’Etat, Bagnolet pourra enfin bénéficier des subventions auxquelles la ville a droit.L’isolement de notre commune a conduit le maire sortant et son équipe à négliger ces financements publics.