Babou Bagnolet : fin du conflit social !

Les salariés de BABOU Bagnolet ont mené un rude combat social ces dernières semaines sur le pôle Gallieni. Ils étaient en grève générale pour dénoncer un manque manifeste de dialogue social avec la direction du magasin, des conditions de travail difficiles et le licenciement d’un de leurs collègues.

Les élus socialistes de Bagnolet et notamment le Maire Tony Di Martino se sont rendus à plusieurs reprises sur place pour comprendre la situation et proposer des solutions concrètes afin d’amorcer un dialogue social entre les salariés, le représentant de l’UL-CGT et la direction.

La municipalité a immédiatement sollicité les services de l’Etat afin qu’une médiatrice soit nommée. Elle a aussi mis à disposition une salle de réunion pour déplacer le débat sur un terrain neutre. Ces propositions ont été acceptées par les différentes parties.

Ainsi, après plusieurs semaines de forte mobilisation et différentes séances de négociation, un accord répondant aux revendications a finalement été trouvé fin octobre entre les salariés et la direction. Les salariés ont notamment obtenu satisfaction sur les horaires de travail, le versement sans retard des salaires et de meilleures conditions de travail.

Les militants et élus socialistes se félicitent de cette issue positive et constructive. Ils réaffirment leur attachement à un dialogue social apaisé au sein de l’entreprise. Ils resteront évidemment attentifs à ce dossier et veilleront à l’application immédiate et complète de cet accord.

Les militants et élus socialistes soutiendront aussi l’action syndicale visant à pousser la direction générale de BABOU à reconnaître l’unité économique de l’entreprise, condition nécessaire à l’harmonisation de l’action sociale sur les différents sites du groupe.